Skip to content

Rencontre avec Fehras Publishing Practices et Qalqalah قلقلة

Date

16.11.2021

Heure

18:30 - 20:00

Fehras Publishing Practices et Qalqalah قلقلة

Rencontre avec le collectif Fehras Publishing Practices (Sami Rustom, Omar Nicolas et Kenan Darwich) et la plateforme Qalqalah قلقلة (représentée par Victorine Grataloup, curatrice indépendante) pour une présentation de leurs projets artistiques et de recherche respectifs et communs, dans le cadre leur résidence conjointe portée par la Fondation Camargo, le Frac Provence-Alpes Côte d’Azur et le Goethe Institut. La résidence permet aux artistes de poursuivre leurs recherches sur les questions de la traduction et des relations de pouvoir linguistique, et la conférence sera l’occasion de faire retour sur la récente monographie des artistes à Mosaic Rooms à Londres (2021) et sur leur dernière publication, Borrowed Faces, n°2 (2021).

Fehras Publishing Practices est un collectif d’artistes fondé à Berlin en 2015. Ses recherches portent sur l’histoire et la présence des pratiques éditoriales en relation avec les sphères socio-politiques et culturelles de l’Est de la Méditerranée, du Nord de l’Afrique et des diasporas arabes. Les projets du collectif prennent différentes formes : roman-photos, films, installations, performances. Leur travail a notamment été présenté à la Sharjah Art Foundation (Sharjah, Emirats Arabes Unis), la Biennale de Casablanca (Casablanca, Maroc), Mosaic Rooms (Londres, Angleterre), MMAG Foundation (Amman, Jordanie), Ashkal Alwan (Beyrouth, Liban), Haus der Kulturen der Welt (Berlin, Allemagne).

Qalqalah قلقلة est une plateforme éditoriale et curatoriale dédiée à la production, la traduction et la circulation de recherches artistiques, théoriques et littéraires en trois langues : français, arabe et anglais. Créée en 2018 par Virginie Bobin et Victorine Grataloup, Qalqalah revendique une position féministe, inclusive et intersectionnelle. Elle s’appuie sur la traduction en tant qu’outil de production et de réception de savoirs situés, à même de rendre visibles les rapports de pouvoir et les possibilités d’invention et d’affection qui se jouent entre des langues, des temporalités et des contextes marqués par l’héritage colonial, les conflits et les révoltes contemporaines. Son collectif éditorial est composé, en plus des fondatrices, des curatrices Line Ajan et Salma Mochtari, du graphiste Montasser Drissi et de l’artiste Vir Andres Hera.
Fehras Publishing Practices et Qalqalah collaborent depuis l’exposition collective Qalqalah قلقلة : plus d’une langue au Centre régional d’art contemporain Occitanie-Mediterranée (2020) et à la Kunsthalle Mulhouse (2021), autour d’un projet interrogeant l’hétérolingualité (terme emprunté à la chercheuse Myriam Suchet, désignant la présence d’autres langues dans une langue).